A+ A A-
26/09/2017

Les jeunes et futurs médecins touchés par le risque suicidaire

Les résultats d’une vaste enquête, menée par l’ANEMF, l’ISNAR-IMG, l’ISNCCA et l’ISNI, sont édifiants : 66,2% des jeunes et futurs médecins déclarent être sujets à l’anxiété, 27,7% souffrent de dépression et 23,7% ont déjà eu des idées suicidaires. Réalisée via des questionnaires en ligne auprès de 21 748 externes, internes, chefs de clinique-assistants, assistants hospitalo-universitaires et assistants spécialistes, cette enquête révèle l’ampleur des troubles psychiques des jeunes médecins.
Ses auteurs proposent quatre pistes de travail pour améliorer la situation. D’abord, la formation des managers au management et celle des étudiants aux risques psycho-sociaux et à la gestion des situations de stress, ainsi que la mise en place de temps d’échange et d’un accompagnement personnalisé des jeunes médecins.
Ensuite, la prévention, via le respect de la législation concernant le temps de travail et de repos et le renforcement de l’action du service de santé au travail. Enfin, les auteurs insistent sur la nécessité d’améliorer la détection ainsi que la prise en charge et la surveillance des étudiants et jeunes médecins en souffrance au travail.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés