A+ A A-

Les décollements de l’épithélium pigmentaire dans la DMLA

Kristel Averous
Numéro 204 - Novembre 2016
La présence de décollements de l’épithélium pigmentaire associés à la DMLA est ­classiquement associée à un moins bon pronostic visuel chez les patients. Mais sont-ils vraiment de mauvais pronostic et pourquoi ? Existe-t-il des facteurs ­prédictifs de complication ou d’évolution ? Quelle est la thérapeutique la plus adaptée ? Autant de questions auxquelles cet article répond.

Si vous souhaitez lire cet article, abonnez-vous aux Cahiers d'Ophtalmologie et vous recevrez ce numéro gratuitement.

S'abonner
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés