A+ A A-
30/06/2017

La réforme du 3e cycle toujours en discussion

Les détails de la réforme du 3e cycle continuent d’être mis au point. Ainsi, Le Quotidien du médecin reprend les points d’un décret, transmis le 10 mai au Conseil d’État, qui précise les conditions statuaires et salariales des ­futurs médecins. Selon celui-ci, les étudiants qui entreront dans la phase de consolidation du 3e cycle auront le statut de « docteurs juniors ». Ils exerceront seuls des « fonctions de prévention, de diagnostic, de soins, d’actes de biologie médicale dans une optique d’autonomisation professionnelle progressive » mais pourront s’appuyer, à tout moment, sur un praticien. Leur temps de travail est fixé à 48 heures par semaine (8 demi-journées de stage et 2 demi-journées de formation). La rémunération des docteurs juniors ou encore l’organisation de leur temps de travail additionnel restent à définir avant que le texte puisse être finalisé. En attendant, la conférence des doyens et les autres parties prenantes de la réforme essaient de tendre la main aux internes, en grève depuis le 18 avril, et proposent une nouvelle concertation autour de la durée de certains DES (cardiologie, hépato-gastroentérologie et néphrologie) et de la phase de consolidation, avec l’objectif de proposer une nouvelle version de la réforme d’ici la rentrée 2017. Les discussions sont loin d’être closes.
Second Sight
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés