A+ A A-
30/10/2018
« Recruter des étudiants de profils divers et leur permettre de s’orienter progressivement vers un métier : suppression du numerus clausus et refonte des premiers cycles des études en santé ». Voilà le titre de la mesure du plan « Ma santé 2022 » qui bouscule les études de ­médecine. « L’admission dans les études de santé et les cursus de ­premiers cycles seront repensés pour favoriser une orientation progressive, des passerelles entre les cursus, et des enseignements communs. Dès 2019, le concours d’accès aux IFSI sera supprimé et l’admission se fera via Parcoursup, permettant une meilleure accessibilité sociale, et la prise en compte de critères et de compétences diversifiés », précise le ministère. Dès 2020, le numerus clausus sera supprimé. Le recrutement des étudiants se fera de façon progressive au cours du premier cycle et à partir de cursus diversifiés. Les conditions exactes de l’accès aux études restent à définir. Le plan santé entérine également la fin des épreuves classantes nationales dans le cadre de la réforme du 2e cycle.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés