Faut-il baisser les bras après un hydrops ?

Un homme jeune de 26 ans vient consulter pour un der- nier avis avant de se résoudre à une thérapeutique chirurgicale. Il est très invalidé par sa mauvaise vision, surtout du côté de l'œil droit. Il n'arrive pas à trouver un emploi fixe car ses aptitudes visuelles ne lui permettent ni de conduire ni de travailler sur écran. De plus, il vit dans une bourgade, ce qui ne simplifie pas les déplacements pour rechercher du travail.Dans ses antécédents ophtalmologiques, on note un kéra tocône bilatéral prédominant du côté droit, connu depuis 2006.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous