A+ A A-
14/03/2018
Le 13 février, Édouard Philippe et Agnès Buzyn ont dévoilé les cinq chantiers qu’ils comptent mener pour réformer l’offre de soin en France. Au programme donc : inscrire la qualité et la pertinence des soins au cœur des organisations et des pratiques ; repenser les modes de rémunération, de financement et de régulation ; accélérer le virage numérique ; adapter les formations et les ressources humaines aux enjeux du système de santé ; et enfin repenser l’organisation territoriale des soins. Rien de très concret pour le moment puisque cette annonce coïncide avec le lancement d’une réflexion et d’une concertation. Celle-ci durera trois mois (de mars à mai) et se tiendra à la fois à l’échelle locale (des groupes de concertation territoriale thématique permettront de recueillir l’avis des ­acteurs du terrain) et nationale (les différentes instances représentatives nationales seront sollicitées par le ministère de la Santé) ainsi que sur le Net (chaque citoyen pourra contribuer via une consultation numérique). Une feuille de route détaillée issue de cette concertation devrait être proposée avant l’été. Le financement des mesures qui en découleront a quant à lui déjà été établi : « 100 millions d’euros seront dédiés annuellement à l’accompagnement de cette trans­formation du ­système de santé, hors ONDAM. En sus, les projets du plan seront éligibles au fonds de transformation de l’action publique », annonce le gouvernement.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés