A+ A A-
14/03/2018

2018 : année de l’accès au soin ?

L’année qui commence marquera-t-elle un tournant dans l’amélioration de l’accès au soin ? C’est ce qu’espère le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF). Un an après avoir lancé son programme « Zéro délai en 2022 », le syndicat veut croire que la démarche est en bonne voie. Il salue notamment le passage du RNO (renouvellement d’optique) dans le régime commun. Ce bilan visuel réalisé par un orthoptiste en l’absence de l’ophtalmologiste dans le cadre du renouvellement ou de l’adaptation des corrections optiques chez les patients de 6 à 50 ans était jusqu’à présent dans le régime dérogatoire et réservé aux orthoptistes salariés de l’ophtalmologiste. Il est désormais ouvert également aux orthoptistes libéraux et permet, sous condition, de réduire à 15 jours les délais d’attente pour les ordonnances de lunettes. La cotation passe par la même occasion de 23 à 28 € (sans dépassement d’honoraires) et sera prise en charge par la Sécurité sociale. « Mais il reste encore à définir les modalités de facturation entre ophtalmologistes et orthoptistes, tempère Thierry Bour, le président du syndicat dans un communiqué. La balle est dans le camp de la Sécurité sociale et nous l’appelons à trouver rapidement une solution, sans quoi, la mise en place du protocole RNO pourrait être repoussée de plus de six mois. » Le SNOF attend également la montée en puissance des protocoles de télémédecine menés en collaboration entre ophtalmologistes et orthoptistes pour le glaucome et le dépistage de la rétinopathie diabétique, ainsi que le déploiement des contrats de coopération pour les soins visuels. Décidés en 2016, ils ne sont pleinement ­opérationnels que depuis janvier et devraient eux aussi contribuer à réduire les délais d’attente.
liens-utiles

Création eConcepto - Copyright CDO - Tous Droits Réservés